[#Cadum] Les nouveaux laits corporels à la gelée royale et huile d’abricotier


[#Cadum] Les nouveaux laits corporels à la gelée royale et huile d’abricotier
4 (80%) 1 vote

Sortis en début d’année, j’avoue avoir eu un coup de coeur olfactif pour ces 2 produits, et avoir eu envie de redécouvrir les différences entre produits de GMS (grandes et moyennes surfaces), et produits naturels et bio dont j’ai l’habitude de vanter les mérites ici 😉 .

cadum

Cadum est une marque que j’ai longtemps utilisée pour ses gels douches en format familial. A l’époque, je ne regardais pas du tout les compositions et j’achetais tout en supermarché, mais j’avais remarqué que c’était une des marques avec la meilleure tolérance sur du long terme que j’avais testé. Depuis, vous connaissez la chanson, de l’eau a coulé sous les ponts et j’ai trouvé mes petites habitudes sans sulfate, sans silicone, sans huile minérale…

En début d’année, la marque m’a fait découvrir ses nouveautés avec bien évidemment de nouvelles crèmes de douche dont je vous parlerais plus tard, mais aussi de nouveaux laits pour le corps, dont ces deux-là pour lesquels j’ai eu un gros « crush » sur leur parfum dès le premier test sur la main!

Déjà, côté conditionnement ils sont hyper pratiques et faciles à prendre en main avec leur flacon pompe de 400mL (ça me change de mon dernier lait pour le corps Lavera avec bouchon à clapet qui était hyper liquide et dont je devais faire attention à ne pas renverser…).

cadum

Du côté des senteurs, le lait surdoux à la gelée royale est très gourmand, très sucré, un peu poudré, mais surtout pas trop fort pour ne pas être écoeurant. La crème d’huile sèche à l’huile d’abricot a une odeur plus fraiche, plus fruitée, mis toujours avec cette douceur poudrée en note de fond. Vraiment, les odeurs sont extrêmement réussies et sont synonymes pour moi de cocooning intense.

Par contre, là où ça me gêne, c’est dans leurs compositions, car comme pour le design, ça me change de mon lait corporel Lavera, mais cette fois-ci dans le mauvais sens du terme 🙁 .

Ingrédients (crème d’huile sèche à l’huile d’abricotier): aqua/water, parafinum liquidum / mineral oil, glycerin, petrolatum, cetyl alcohol, benzyl alcohol, benzyl salicylate, butyrospermum parkii butter, caprylyl glycol, carbomer, CI 15985 / yellow 6, CI 77891/ titanium dioxide, citrc acid, citronellol, cocos nucifera oil / coconut oil, coumarin, dimethicone, gardenia tahitensis flower extract, geraniol, glyceryl stearate, isoeugenol, limonene, linalool, myristic acid, myristic alcohol, palmitic acid, peg-100 stearate, persea gratissima oil/ avocado oil, phenoxyethanol, prunus amygdalus dulcis oil / sweet almond oil, prunus armeniaca kernel oil / apricot kernel oil, , simmondsia chinensis seed oil / jojoba oil, sodium hydroxide, stearic acid, stearyl alcohol, synthetic fluorphlogopite, tocopherol, parfum/fragrance.

Pour la crème d’huile sèche à l’huile d’abricotier, on retrouve de l’huile minérale en ingrédient majoritaire juste après l’eau, et plus loin, en 4eme ingrédient, du petrolatum, un autre dérivé du pétrole (sans parler plus bas de la présence de silicone et de phenoxyethanol, que j’évite également…). Je sais que c’est un grand débat en cosmétique car ils ne sont pas foncièrement mauvais pour la peau, mais je trouve que ce ne sont pas des ingrédients « nobles » et qu’ils n’apportent ni nutrition ni hydratation… Au mieux d’après mes expériences, ils forment un film qui protège la peau de la deshydratation. Alors certes, on retrouve diverses huiles végétales dans la compo, mais bien après le colorant jaune, donc probablement en quantité infime… A l’usage, cela je l’ai clairement ressenti par un manque d’hydratation et de nutrition: ma peau tirait à nouveau quelques heures après application et sur peau vraiment très sèche ce n’était pas suffisamment émollient.

cadum

Ingrédients (gelée royale): aqua/water, glycerin, oxidized starch acetate, paraffinum liquidum/mineral oil, cetyl alcohol, petrolatum, butyrospermum parkii butter/ shea butter, dimethicone, talc, allantoin, ammonium polyacryloyldimethyl taurate, caprylyl glycol, disodium edta, myrityl alcohol, polyglyceryl-3 methylglucose distearate, royal jelly, salicylic acid, sodium hydroxide, stearyl alcohol, t-butyl alcohol, xanthan gum, parfum/fragrance.

Concernant le lait surdoux à la gelée royale, c’est un peu mieux avec une composition beaucoup plus courte, et surtout les ingrédients à base de pétrole plus bas dans la compo, même si le mieux serait de ne plus les y voir du tout 😛 . Bon point également pour ne pas avoir mis de dimethicone (silicone) qui a tendance à boucher les pores de ma peau, et au contraire d’avoir pensé à ajouter de l’acide salicylique 🙂 , qui booste le renouvellement cellulaire, lisse les imperfections, et lutte contre points noirs et poils incarnés. A l’application, on ressent vraiment ce changement avec une formule plus hydratante, qui me permet d’avoir une peau confortable toute la journée, mais par contre il faut en réappliquer le lendemain. A choisir, c’est donc ce lait que j’utiliserai jusqu’au bout pour son coup de coeur olfactif, et pour le côté plaisir d’application.

Au final, j’ai clairement vu une différence entre ces laits Cadum et mes laits habituels: là où j’arrive à « soigner » ma peau en manque d’hydratation ou de nutrition avec certains produits, avec ceux là il faut que j’en rapplique tous les jours pour retrouver du confort. Alors certes, la composition est moins naturelle, et l’efficacité moindre sur moi, mais cela se compense avec un prix très doux d’environ 5€ le format familial et des parfums à croquer. Comme dit plus haut, j’utiliserai le flacon à la gelée royale car étant le plus efficace des 2, mais vous vous doutez bien que je ne rachèterai pas à cause de l’huile minérale dans les ingrédients majoritaires…

Laits corporels Cadum – environ 5€ les 400mL en GMS


A propos de Coralie

Beauty addict qui rêve d'avoir les cheveux de Raiponce et ne sort jamais sans vernis à ongles. Amoureuse depuis toujours des licornes, Barbie, Pullip, et de l'univers Kawaii. Aussi créatrice du blog Thé ou Chocolat, rédactrice principale sur ChokoMag, et Docteur en informatique et statistiques.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 commentaires sur “[#Cadum] Les nouveaux laits corporels à la gelée royale et huile d’abricotier