[#MagicStripes vs #WonderStripes] Les patchs à paupières vraiment invisibles?


[#MagicStripes vs #WonderStripes] Les patchs à paupières vraiment invisibles?
5 (100%) 1 vote

Patchs de beauté aidant à faire disparaitre le phénomène de paupière tombante sans chirurgie esthétique, les « stripes » sont arrivés en France par le biais de 2 marques: MagicStripes et WonderStripes.

A seulement quelques mois d’intervalle, la France a vu apparaitre un nouveau produit sur son marché: les patchs de beauté pour paupière. Leur principe? Se coller dans le pli de la paupière pour bien marquer le pli et cacher le phénomène de paupière tombante sans passer par une blépharoplastie. Derrière ce mot barbare se cache une opération de la paupière visant à retirer le surplus de graisse pour ne plus avoir la paupière tombante… et je trouve qu’il faut avoir beaucoup de courage pour se lancer dans une chirurgie plastique d’un endroit affectant directement un de nos 5 sens! Personnellement, je ne sais pas si j’oserais…

Sur le papier, je trouve que les patchs anti-blépharoplastie de MagicStripes et WonderStripes sont donc merveilleux! Ils ont été lancés à quelques mois d’intervalle, et je n’ai pas envie de partir dans un débat de qui a copié qui, car la réponse est simple: personne.

Et oui, les patchs anti paupière tombante ne sont pas une invention récente, ils existent depuis de très nombreuses années sur le marché asiatique, mais pour d’autres fins: là bas, leur but est simplement de créer un effet oeil débridé 😉 .

Etant fan de cosmétiques asiatiques, et trainant régulièrement sur les sites coréens ou sur ebay, je connaissais donc depuis très longtemps le principe de ces patchs, et le détournement proposé par MagicStripes et WonderStripes est ingénieux: la forme du patch est similaire, mais le message marketing a été adapté au marché français. Ici, on ne va pas parler d’oeil bridé sans paupière supérieure, mais de paupière tombante.

Pour en revenir aux produits, MagicStripes et WonderStripes proposent tous les 2 des packs comportant une seule taille, ou des mélanges de 2 ou 3 tailles. Sur les photos, je présente les tailles S et M des 2 marques, et comme vous pouvez le constater, c’est vraiment similaire, il faudrait un microscope pour jouer au jeu des 7 différences 😉 .

Concernant la question fatidique: est-ce que ça marche? … je dirais… oui… et non! D’un coté, l’autocollant permet vraiment de relever la paupière et de la maintenir en place pour éviter qu’elle ne tombe. C’est pratique pour les vraies paupières tombantes, et même pour les coups de fatigue où la paupière a tendance à tomber un peu. Par contre, là où je ne valide pas du tout, c’est sur l’invisibilité de ces patchs…

Jugez-en par vous-même (c’est un MagicStripes sur la photo, mais j’ai eu le même résultat avec WonderStripes), c’est tout sauf discret « dans la vie réelle », quand vous bougez les yeux, et surtout si vous essayez d’appliquer du fard à paupière (dessus ou dessous, c’est pareil).

Bref, les patchs anti-blépharoplastie partaient d’une très bonne idée, mais à l’usage ils manquent de discrétion, d’autant plus que leur prix est incroyablement élevé comparé à leurs homologues asiatiques!

D’ailleurs, j’avais posé la question il y a maintenant pas mal de temps aux marques concernées concernant leur différence par rapport aux patchs asiatiques et aucune des 2 n’a su m’apporter une réponse…

MagicStripes – 19€ les 64 patchs sur http://magicstripes.fr/
WonderStripes – 19€ les 64 patchs sur https://www.wonderstripes.fr


A propos de Coralie

Beauty addict qui rêve d'avoir les cheveux de Raiponce et ne sort jamais sans vernis à ongles. Amoureuse depuis toujours des licornes, Barbie, Pullip, et de l'univers Kawaii. Aussi créatrice du blog Thé ou Chocolat, rédactrice principale sur ChokoMag, et Docteur en informatique et statistiques.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *