[#Blog – partenariats] Le Best Of du pire des demandes de partenariats 28


[#Blog – partenariats] Le Best Of du pire des demandes de partenariats
5 (100%) 1 vote

S’il y a bien une chose que j’ignorais totalement en lançant ce blog il y a 3ans, c’est la notion de partenariat… Alors bien sûr, c’est vraiment très chouette et flatteur d’être contactée par une marque en vue d’une collaboration! J’ai longtemps hésité à rédiger cet article, car je ne voudrais pas passer pour une blogueuse blasée… loin de là! Bien entendu, je suis toujours ravie de collaborer avec des marques, mais aujourd’hui, je vous invite à passer de l’autre côté du rideau, et à comprendre pourquoi des fois je m’énerve sur Twitter de l’attitude de certaines marques, agences ou sites. Vous verrez que les fausses joies sont monnaie courante, et à la longue, il vaut mieux relativiser à chaque réception de mail pour se préserver de l’effet d’ascenseur émotionnel ^^.

coin makeup chokomag blog beauté coiffeuse ikea tiroirs alex et miroir range bijoux

Bienvenue dans ma bulle!

1. Le cas des demandes de partenariat en masse

Je sais que les grands mots clés du siècle sont rentabilité et gain de temps… Je ne suis donc pas étonnée d’avoir été ajoutée à une tonne de mailing lists avec newsletters, emails automatiques etc… Par contre, il y a des règles élémentaires à vérifier avant d’envoyer ce genre de mail de masse…:

  • Vérifier que la ligne éditoriale de la blogueuse est en accord avec le mail : quand je reçois des emails m’invitant à déguster du vin (alors que je ne parle pas d’alcool), ou encore des propositions de partenariats avec boutiques pour adultes pour présenter le dernier sextoy inspiré de 50 shades of Grey, je me demande si les expéditeurs ont au moins regardé mon blog une fois! Le pire? quand la personne me relance quelques jours après car elle « s’étonne que son mail soit resté sans réponse »… normal, non?
  • Vérifier le nom de la blogueuse au début du mail: à vrai dire un « bonjour » tout court ne me dérange pas, mais les « Bonjour Kleo-Beauté / Charlotte / Capucine » que je collectionne depuis quelques mois, me font plus penser que je suis un « lot de consolation » plutôt qu’un premier choix de partenariat… parfois un peu vexant, surtout si la personne répète la même erreur dans les envois de mails suivants 🙂 . Je me souviens d’une demande de partenariat en début d’année qui avait débuté par ce genre d’erreur, et la personne ne connaissait tellement pas mon blog que pour me relancer elle était passée par le formulaire de contact en me laissant un message tout paniqué « l’adresse mail choCOmag.com ne fonctionne pas, au secours je n’arrive plus à vous contacter »… Hum, oui, normal. (et merci Google de lui avoir proposé choKOmag au lieu de choComag mais cela n’a pas été suffisant pour lui faire comprendre son erreur).

2. La demande de partenariat mais qui n’en est pas une

Parfois, il y a aussi des personnes (au choix naïves ou culottées) qui tentent de profiter de la visibilité du blog gratuitement en prenant les blogueuses pour des pigeons. Là, c’est la partie délicate de l’article… J’estime qu’un blog est un loisirs mais au delà d’un certain nombre de visites mensuelles (disons 30 000 visiteurs uniques par mois pour reprendre le seuil des principales régies), il faut prendre une vision semi-pro car les marques nous voient comme des vecteurs de communication infiniment moins chers que de la publicité classique. Certaines n’hésitent donc pas à profiter des blogueuses à forte visibilité en leur proposant des partenariats s’assimilant à de la pub gratuite: publier avec une contrainte sur le nombre de mots de l’article, un délai imposé pour la parution, un partage obligatoire sur tous les réseaux sociaux de la terre en mentionnant la marque, une revue obligatoirement positive et sans aucune critique… Bref, la marque nous impose des contraintes de publication là où il ne devrait pas y en avoir. D’accord, la marque attend un retour de notre part sous forme d’article, mais les blogueuses doivent rester libres du ton utilisé et du temps nécessaire au test du produit. Sinon, on perd tout l’intérêt d’un blog, non?

Par exemple? j’ai reçu il y a quelques mois (comme de très très nombreuses blogueuses) une proposition de partenariat avec un site de création de coques pour téléphone (pas celui dont j’ai déjà parlé ici, un autre 😉 ). Non seulement le mail de proposition était désagréable avec un ton autoritaire, mais en plus la personne nous imposait un délai de publication, un nombre de mots minimum, des liens précis à ajouter… Le pompon? Il était écrit noir sur blanc que nous devions renvoyer à nos frais les coques si nous ne réalisions pas l’article dans les délais. Sérieusement??? Le pire c’est que cette même personne m’a relancée plusieurs semaines après pour me rappeler toujours avec la même amabilité que je n’avais toujours pas utilisé le code de réduction qu’ils m’avaient créé alors qu’à aucun moment je n’avais accepté ce partenariat!

3. La demande de partenariat dans le vide

Ce genre de cas est particulièrement vexant :(… Je suis parfois contactée par le formulaire de contact du blog pour une demande de partenariat, avec un joli « Bonjour Coralie » qui montre que l’interlocuteur s’intéresse pourtant à moi… mais je n’ai jamais de réponse. Je pense que ce genre de personne doit contacter en masse plein de blogs et ne sélectionner que certains parmi ceux qui ont répondu positivement 🙁 .

C’est vraiment dommage, car dans le lot il y a eu des marques qui me plaisaient vraiment beaucoup et je me demande pendant des semaines ce qui a pu déplaire à mon interlocuteur!

4. La demande d’adresse dans le vide

Parfois, la demande de partenariat dans le vide a une variante: la personne répond sur quelques email histoire de récupérer mon adresse postale… et plus aucune réponse. Je vous avouerais que ce genre de situation ne me rassure pas en général!

5. La demande de partenariat intrusive

Enfin, dernière catégorie de partenariat pas cool et la pire de toutes même: les partenaires intrusifs. Ceux qui vont envoyer un mail tous les 3jours pour savoir quand l’article va paraitre alors que je réalise mes tests sur 3 semaines à 1mois minimum. Ceux qui vont aller me stalker sur internet et m’appeler sur mon lieu de travail sur le poste de la secrétaire « Bonjour je voudrais parler à Coralie de ChokoMag svp ». Si si, vous avez bien lu… Cela rejoint un peu mon angoisse du point 4: pour recevoir un colis, je suis bien obligée de donner mon nom et mon adresse, et il arrive que certaines personnes très indélicates, qui ne comprennent pas le principe de séparation sphère privée / sphère pro / sphère blog, se permettent de chercher où je travaille sur internet, puis à partir du nom de mon entreprise, chercher un numéro de téléphone (et oui en plus il faut plusieurs actions pour en arriver là…).

 

Enfin bref, les demandes de partenariat, c’est flatteur et il y a des partenaires que j’adore aussi bien humainement que « commercialement » vis à vis de la marque qu’ils représentent, mais parfois, c’est du n’importe quoi! J’ai longtemps hésité à publier cet article, car on retient surtout le mauvais comportement d’une minorité de personnes… mais cela vous aide à comprendre pourquoi je dois parfois investir beaucoup de temps « en tâche de fond » du blog 🙂 . Et oui, être blogueuse c’est souvent investir du temps sans compter, et on ne réalise pas tout ce qui se cache dans notre quotidien :).

Heureusement, il y a aussi des personnes géniales aux commandes des relations presse & blog de certaines marques, qui comprennent bien les enjeux, les problèmes et le quotidien de la blogueuse! Alors pour ces personnes là: MERCI!


A propos de Coralie

Beauty addict qui rêve d'avoir les cheveux de Raiponce et ne sort jamais sans vernis à ongles. Amoureuse depuis toujours des licornes, Barbie, Pullip, et de l'univers Kawaii. Aussi créatrice du blog Thé ou Chocolat, rédactrice principale sur ChokoMag, et Docteur en informatique et statistiques.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

28 commentaires sur “[#Blog – partenariats] Le Best Of du pire des demandes de partenariats

  • Beauté de Porcelaine

    J’ai aussi régulièrement droit à mon lot de demandes loufoques et désagréables mais toi, tu as eu droit à du gratiné ! Sinon, y’a aussi le mauvais CM qui te met dans la boucle d’échanges « privés » avec une autre blogueuse, ou celui qui se permet de divulguer tes infos perso ou tes stats à d’autres blogueurs sans ta permission…

    Sinon le pompon : la représentante d’une marque qui a fouillé je ne sais où pour trouver mes coordonnées perso et me téléphoner en pleine journée pour démonter ses « concurrents » dont je parlais sur mon blog xD Les gens…

    • Coralie Auteur de l’article

      Ahhh le coup de la boucle privée oui ça m’est déjà arrivé! J’ai déjà reçu 2 fois un mail, contenant la réponse d’une blogueuse avec son adresse postale: le CM avait fait « répondre à » puis avait remplacé l’expéditeur par moi, donc je pouvais relire toute la correspondance d’avant…

      Sinon pas mal le double-coup de la demande de liste des concurrents et du coup de fil perso…

  • Strangeredhaired

    Alalala, j’avoue que certains CM sont magiques.

    Même si les 4/5 sont très corrects et donnent lieux à de super opportunités et à des échanges amicaux et conviviaux, il y en a aussi de vrais boulets. Ceux qui t’imposent, qui t’harcèlent, qui te renomment autrement, voire pas du tout, ceux qui te demandent de tester des godes ou des pneus, ceux qui te font croire qu’ils te donnent l’honneur d’avoir une info exclusive donc que la moindre des choses est de la partager, … ^^’

    Et j’ai aussi droit au super cul serré autoritaire et antipathique de la Gestapo de chez Personnalise-ta-prose … Le service était excellent et j’ai été ravie, mais je me suis ensuite frittée avec le Cm tant il était désagréable, rustre et mal poli. D’ailleurs, moi, il m’a « engueulée » de pas avoir posté, alors que c’était fait et transmis depuis des semaines. LE GUIGNOL.

    Du coup, moi aussi je fais partie de celle qui, après une semaine de propositions en mousse (souvent chez moi elles se suivent), postent des statuts un rien blasé ou moqueur sur Twitter. éhéh.
    Chouette article !

    • Coralie Auteur de l’article

      Oui c’est ce que je dis à la fin, c’est juste une minorité, mais une minorité de boulets qui ne s’oublient pas facilement ^^.

      Pas mal le coup du guignol! Je pense qu’on a eu affaire au même 😀 , celui qui me disait que je n’avais pas utilisé son code de réduction dont je ne voulais pas ^^.

  • Alessak

    En effet pas toujours simple à gérer tout ça, heureusement comme tu dis il y a des gens super sympas dans tout ça et avec qui tout se passe très bien. Pour la 5 c’est fou quand même je ne pensais pas que certains pouvait aller jusque là.

  • Tribulons

    C’est vrai qu’avec le temps, on en reçoit des gratinés! Merci pour ton article, on se sent moins seules comme ça :p

    Moi, la palme du partenariat WFT revient à celui dont j’avais parlé sur le groupe FB cet hiver. Une nana qui cherchait des ambassadrices pour son site de vente de cosmétiques. Pour un colis de temps en temps, je devais écrire à la fois pour mon blog et le sien, sur son site. Le pompon international : je lui devais une exclusivité : c’est à dire ne plus parler de maquillage sur mon blog pour ne pas parasiter ses produits. J’étais complètement ahurie de la « proposition »… Tout ça gratos bien entendu. Enfin non pas vraiment : des produits de maquillage en échange (Oh Yeah!)

    • Coralie Auteur de l’article

      Oh ouiiii je me souviens! Elle t’avait relancé finalement? Elle pensait vraiment pouvoir acheter l’exclusivité maquillage de ta ligne éditoriale en t’envoyant une palette à 3euros par mois?

  • Vesper L.

    Ah aha, le coup de coques de téléphone, le mec qui relance maintes et maintes fois, nonmaisoh, on se calme ! je n’ai jamais répondu !
    Moi en frustration, j’ai déjà vécu avec deux marques différentes un proposition de partenariat puis silence radio ensuite, alors que c’était de très belles marques, donc sur le coup, tu te demandes ce qui se passe, puis comme la marque ne te répond pas, tu te dis qu’elle a changé d’avis, mais bof quand même !

    Sinon, j’ai vu que tu es en Pologne, je suis jalouse !
    Bises

    • Coralie Auteur de l’article

      Et oui j’étais en Pologne, d’où ma réponse tardive 😀 !!!

      Oui c’est vrai que quand c’est des belles marques que tu as envie de tester on est toujours un peu déçue quand on nous oublie au bout de quelques mails… mais bon, faut se dire que ça ne reste « que » du maquillage et des soins, et pas des bijoux à 3millions d’euros 🙂 on peut toujours se les acheter si vraiment on veut tester (et surtout, si on arrive en rupture de stock pour ce type de produit :/ )

  • maman est occupée

    Ce que j’aime par dessus tout, c’est quand le partenaire te demande à mots plus ou moins couverts de passer une page de pub pour son nouveau produit dans ton blog, en échange… hé bien, de rien !

    • Coralie Auteur de l’article

      ou parfois tu as un échange d’article sur un blog qui vient d’être créé par la marque et qui a environ 10 000 fois moins de lecteurs que toi, mais la marque essaie de te faire croire que si, si, tu as un intérêt à placer cette page de pub 🙂 …

    • Coralie Auteur de l’article

      Tout à fait, mais parfois, ça fait du bien de rire en repensant à toutes les situations absurdes qui ont pu nous énerver les mois précédents 😉 (parce que mine de rien, ça fait perdre pas mal de temps tout ça ^^)

  • Ninilachipie

    Haha en effet yen a des gratinés ! Heureusement ils sont pas tous comme ça ! Ma palme : l’agence qui t’envoi des trucs sans prévenir (et qui ne te correspondent pas du tout), et te harcèle au téléphone pour savoir quand tu vas publier … Euh !?

    • Coralie Auteur de l’article

      Ah c’est vrai que je l’ai oublié celle là 😀 pendant longtemps je ne donnais pas mon numéro de téléphone, donc j’étais relativement préservée, et puis j’ai du le donner à un moment pour des envois de colis par chronopost, et c’est marrant car depuis j’ai l’impression que mon numéro a été transmis un peu partout ^^
      Par contre, je ne comprends pas certaines agences de presse qui vont me relancer pour un produit, mais pas pour un autre… j’ai un exemple dernièrement où on me relance pour un produit à une dizaine d’euros alors qu’on m’a confié le même jour par la même agence mais une autre marque, une crème de nuit super chère et on ne m’en parle plus… enfin bon, pour moi ça ne change rien, je teste quand j’ai la possibilité technique/dermatologique de tester, et je note dans un fichier l’intégralité des produits reçus dont je n’ai pas encore parlé donc je sais où j’en suis!

  • kinoko

    Wow est ben dit donc tu as le droit à pas mal de demandes bizarres mais j’avoue qu’après plusieurs mois/années à bloguer, chacune (qui a sa visibilité) a un jour une demande bizarre. Ce qui me gène ce sont les personnes qui pensent vraiment que le blog est un panneau publicitaire et que nous sommes au service des marques/entreprises. On est plus du tout dans le rapport humain, c’est effrayant… Y’a un peu de tout quoi ^^ »

    • Coralie Auteur de l’article

      Pendant un temps, j’avais une demande bizarre par semaine, mais je dois dire que depuis que j’ai fait l’autruche cet été ça s’est beaucoup calmé!
      Ahlalala le coup du panneau publicitaire.. ou comment faire comprendre aux marques qu’elles ne sont pas les seules que nous avons dans nos armoires de salle de bain, et que pour pouvoir en parler, nous devons au moins les tester XD.

  • HAPPY PILLZ

    Certaines marques nous prennent de haut ou sont agressives/ne soignent pas leur mail parce qu’ells savent qu’il y a beaucoup de blogueurs dans le marché qui leur diront oui …

    Pour ma part, si la personne est désagréable dans le mail, je ne réponds pas, si elle me harcèle, je signale en tant que spam.
    Je blogue pour le plaisir et pour partager des expériences avec mes lecteurs, et non pas pour me faire engueuler ou stresser pour écrire 10 articles de 1001 mots sur 1 même baume à lèvre …

    Merci pour cet articles.
    Bises

  • HAPPY PILLZ

    Certaines marques nous prennent de haut ou sont agressives/ne soignent pas leur mail parce qu’elles savent qu’il y a beaucoup de blogueurs dans le marché qui leur diront oui …

    Pour ma part, si la personne est désagréable dans le mail, je ne réponds pas, si elle me harcèle, je la signale en tant que spam.
    Je blogue pour le plaisir et pour partager des expériences avec mes lecteurs, et non pas pour me faire engueuler ou stresser pour écrire 10 articles de 1001 mots sur 1 même baume à lèvre …

    Merci pour cet article.
    Bises

    • Coralie Auteur de l’article

      J’ai oublié d’en parler mais c’est vrai tu as totalement raison!!! Dernièrement j’ai l’impression que ça va un peu mieux mais l’an dernier à un moment j’en recevais souvent des comme ça !