Fin du monde : plus qu’un mois pour se préparer!

Tic tac, tic tac…le compte à rebours est lancé. D’après le calendrier maya notre fin est proche. La fin du monde est programmée pour le 21 décembre 2012. Tâchons de voir le côté positif de cette prophétie funeste, inutile de se ruiner en cadeaux de noël cette année!

D’où nous vient cette épée de Damoclès apocalyptique? Les avis et les interprétations divergent, toutefois une constante émerge : la fin du monde correspondrait à la fin du calendrier des mayas, le 21 décembre 2012. D’après leurs estimations, cette date marquerait la fin d’un cycle vieux de plus de 5 000 ans. Il s’agirait du 4 ème en date depuis l’existence de l’humanité. Un 5 ème et nouveau cycle devrait alors voir le jour, désigné comme celui de la « lumière ». Une fausse bonne nouvelle, car s’il on en croît les Mayas, tout changement conséquent s’accompagne de chaos et de destruction.

Il semble que ce scénario catastrophe, digne d’une grande production hollywoodienne, affole bon nombre de badauds à travers le monde. Les professionnels du tourisme mexicains se frottent d’ores et déjà les mains et s’attendent à un afflux massif de curieux dans les stations balnéaires et sites archéologiques de l’Est du pays. Forts du slogan choisi par la ville de Cancun « l’attente de la fin d’une ère », les hôteliers prévoient un taux d’occupation de 90 %. Les évènements et conférences traitant de la fin du monde sont légions, s’ajoutant à une gigantesque horloge égrenant les heures, minutes et secondes restant à l’humanité. Aucune excuse, donc, pour ne pas profiter de la fin de notre ère au soleil.

En France aussi, cette fin du monde annoncée provoque l’émotion et mobilise les foules. Un village français, connu sous le nom de Bugarach, permettrait d’échapper au triste sort de l’humanité. Plus exactement,  le pic de Bugarach surplombant ce charmant petit village de l’Aude, dans le Languedoc-Roussillon, serait l’un des uniques refuges des hommes face à l’apocalypse. Ce pic providentiel abriterait dans ses galeries un vaisseau destiné à transporter les survivants de l’imminente catastrophe qui frapperait notre planète. Face à la recrudescence de la fréquentation de ce village et pour prévenir tout débordements, une décision préfectorale défendra quiconque d’approcher ce pic du 19 au 23 décembre 2012. Dommage, il faudra repasser pour grimper dans le vaisseau spatial de la survie ultime!

La fin du monde provoque surtout l’émulation dans le monde merveilleux du marketing et des médias. La grande chaîne découverte, National Geographic, propose d’offrir à de chanceux spectateurs une nuit dans un abri anti-atomique grâce à un jeu-concours mis en place sur leur site. SyFy France, n’est pas en reste, et a créé pour l’occasion « la chaîne de la fin du monde ». Enfin, Novotel a mis en place un site répertoriant des conseils de survie ainsi qu’une offre vous permettant de profiter d’un kit de survie, d’un cocktail spécial fin du monde, de cadeaux, d’animations ainsi que d’un petit déjeuner « monde d’après ». Voilà de quoi se consoler et se préparer tranquillement à la fin de l’humanité…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pas de commentaire “Fin du monde : plus qu’un mois pour se préparer!”