Le cas des brumes hydratantes (mist)

Depuis quelques mois, j’ai l’impression que les produits type brumes hydratantes se multiplient. Ni eaux thermales, ni eau florales, ce sont des brumes aqueuses à pulvériser sur le visage soit pour hydrater ou rafraichir en cours de journée, soit pendant le démaquillage. Forcément, étant beauty addict, j’ai testé aussi mais comment dire… j’ai du mal avec ce type de produit!

brumes hydratantes sampar et biocyte

Eau de beauté, hydrolats, eaux thermales, les déclinaisons de liquides à pulvériser sur le visage sont multiples! Si j’ai adopté depuis plusieurs années hydrolats et eaux thermales car j’ai constaté des bénéfices pour ma peau à long terme, j’avoue ne pas réussir à introduire avec succès les autres types de brumes dans mes routines visage…

Mon avis sur la brume hydratante Sampar

L’exception qui confirme (à moitié) la règle est la brume hydratation intense de chez Sampar. Mon rapport avec cette marque est assez drôle, car presque systématiquement, je commence par bouder les produits, puis je les découvre mieux et suis contente de les utiliser!

brume hydratante sampar

Disons que ma relation avec Sampar commence mal dès le départ, car clairement, je ne suis pas dans leur cible étant plutôt à tendance naturelle. Cependant, certains produits comme leur base de teint arrivent à me surprendre, et même si je ne l’utilise pas au quotidien, je suis contente du résultat lorsque je l’utilise pour des occasions spéciales.

Avec cette brume hydratante, ça a été la même expérience: j’ai commencé par regarder la liste des conservateurs, et son prix. Forcément, ça m’a refroidie de suite car on a affaire à une marque un peu « d’élite » vendue chez Sephora, avec un packaging qui fait plus rêver que le flacon en plastique bleu d’hydrolat tout simple. Mon côté naturel et simple ayant tendance à me faire revenir toujours vers les hydrolats à conservateurs doux de mon magasin bio pour leur excellent rapport qualité/prix, j’ai mis du temps avant de tester ce soin Sampar.

Finalement, je l’aime plutôt bien! La synergie des différents hydrolats est intéressante, et la composition comporte pas mal d’ingrédients actifs. Par contre, dommage pour la présence d’EDTA et de butylene glycol, des conservateurs souvent décriés ces dernières années. Il font partie des ingrédients que j’évite (sans les fuir radicalement) afin de ne pas créer d’effet cocktail avec tous mes autres produits de beauté. Par contre, est-ce que je rachèterais vu son prix de 18€? Honnêtement je ne pense pas.

Ingrédients de la brume hydratation intense Sampar: aqua, centaurea cyanus (cornflower) water, citrus aurantium dulcis (orange) flower water, tilia cordata (linden) water, polysorbate 20, propylene glycol, chlorphenesin, butyrospermum parkii (shea butter) seedcake extract, centaurea cyanus (cornflower) extract, glycerin, lactitol, xylitol, mentha piperita (peppermint) extract, butylene glycol, parfum, geranium maculatum oil, citronellol, geraniol, butylphenyl methylproponial, methylparaben, tetrasodium edta.

Mon avis sur la brume hydratante Biocyte

brume hydratante biocyte

La 2eme brume hydratante à ma disposition est la brume de Biocyte. Tout comme Sampar, Biocyte fait partie de ces marques que j’aime et n’aime pas à la fois. Les synergies d’ingrédients sont intéressantes malgré des conservateurs qui ne me plaisent pas vraiment. Par exemple, j’avais beaucoup apprécié ma cure du masque à la kératine, même si j’étais restée sceptique sur la texture et l’odeur, par contre je n’avais pas du tout aimé le shampooing de la même gamme.

Avec cette brume, c’est comme pour le shampooing, je n’accroche pas. Je n’aime pas sa pulvérisation trop « forte », qui ne colle pas avec le terme « brume ». Pour moi une brume doit forcément envoyer une pulvérisation fine sous forme de gouttelettes, et là je trouve que ça pulvérise trop.

Je n’aime pas non plus la composition, qui me semble moins naturelle que Sampar en comparaison…

Ingrédients (biocyte): aqua, phenoxyethanol, tetrasodium EDTA, sodium PCA, gluconolactone, sodium benzoate, sodium hydroxide, calcium gluconate, aloe barbadensis leaf juice powder, citric acid, biosaccharide gum-1, sodium hyaluronate, CI17200.

Bref, je n’adhère pas à ce produit qui coûte surtout 27€.

Conclusion

Vous l’aurez compris, il est très difficile de me convaincre d’utiliser une brume! Que ce soit en finition de démaquillage, en nettoyage matinal, ou pour fixer le maquillage, je n’ai pas su les intégrer de manière régulière ou avec plaisir dans mes routines.

Il parait qu’on peut aussi les utiliser pour hydrater ses bras, son buste… pour se rafraichir en journée tout en hydratant la peau… mais je n’adhère pas à ces utilisations! Il faut dire qu’avec mon mascara bio, si je pulvérise de l’eau dessus il se met à couler 🙂 …

Suis-je trop exigeante pour ce genre de produit, ou bien vous aussi vous n’êtes pas fans de ce format?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

8 commentaires sur “Le cas des brumes hydratantes (mist)”