Les Français et leur sommeil : une histoire à dormir debout

Notez cet article

D’après une enquête récente, un tiers des Français ne se laisse pas suffisamment bercer dans les bras de Morphée. Les Français souffrent d’un manque de sommeil ou d’un repos de piètre qualité, notamment à cause de leurs activités avant d’aller se coucher.

Une étude publiée cette semaine dans le BEH (Bulletin Épidémiologique Hebdomadaire) révèle que 33 % des Français subissent les effets de troubles du sommeil. Un Français, âgé de 15 à 83 ans, dormirait 7 heures et 13 minutes par nuit. Un chiffre insuffisant et un fléau qui touche particulièrement les jeunes.

Si les Français manquent tous de sommeil, on peut toutefois observer quelques disparités. Les femmes dorment en moyenne plus que les hommes, soit 7 heures et 11 minutes contre 7 heures et 7 minutes. Ce sont pourtant ces dames qui affichent le déficit de sommeil le plus important, 17 minutes alors que les hommes manquent seulement de 7 minutes. Cette différence est d’autant plus probante dans le cas des jeunes filles âgées de 15 à 19 ans qui devraient rester au lit 54 minutes de plus, contre 41 minutes pour les jeunes hommes du même âge.

La cause principale de ces désagréments n’est autre que notre comportement. Notre addiction aux écrans est la raison de notre relation si compliquée avec le marchand de sable. D’après des chiffres parus sur le site 01.net.com, 92 % des gens interrogés font l’usage d’un appareil multimédia tous les soirs et 68 % reconnaissent nuire à la qualité de leur sommeil par ce biais. Les smartphones sont en grande partie responsables de nos infidélités à Morphée.

En plus de nuire à la qualité de notre sommeil, notre amour pour les écrans nous empêche de dormir suffisamment. Il nous prive de 9 jours de sommeil par an! Nous perdons en moyenne 35 minutes par soir au profit du multimédia, en réseaux sociaux (38 %) ou jeux (27 %). Une étude australienne révèle également que les jeunes adeptes de jeux vidéos perdaient 27 minutes de sommeil et mettaient 39 minutes de plus à s’endormir.

Cet excès d’agitation nocturne n’est pas sans conséquence sur nos activités diurnes. 1 Français sur 5 ressent chaque jour les effets provoqués par les troubles du sommeil tels que : la fatigue, la somnolence excessive ou l’irritabilité. Se lever du pied gauche provoque également des effets néfastes sur notre santé en limitant nos capacités de concentration et de mémorisation. Pire encore pour nos silhouettes, le manque de sommeil fait grossir!

Des solutions simples existent pour nous réconcilier avec notre oreiller. Se coucher et se lever à des heures régulières, éviter le tabac, l’alcool, les repas copieux, les écrans lumineux sont des gestes du quotidien permettant de lutter contre les troubles du sommeil. Autrement dit, les fêtes de fin d’années risquent de ne pas vous aider! Que pensez-vous de ces études? Votre lit est-il votre meilleur ami ou souffrez-vous de troubles du sommeil?

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur “Les Français et leur sommeil : une histoire à dormir debout”