3 façons d’agir pour la planète

Suite à divers facteurs, comme la pollution et la déforestation, l’Homme est tenu de venir au secours de notre planète en adoptant certains gestes bénéfiques aussi bien pour la santé que pour l’environnement. On sait désormais que pour tenir les objectifs écologiques de 2020 lié à la neutralité carbone, chacun doit faire des efforts aussi bien individuels que collectifs. Voici donc trois gestes à la portée de tous pour agir positivement pour la planète Terre.

Les gestes à adopter pour sauver la planète
Les gestes à adopter pour sauver la planète

Faire des dons à une association écologique

Environ 33 % des Français s’intéressent désormais à des projets environnementaux lancés à l’initiative d’une collectivité. En effet, la plupart des associations écologiques ne peuvent plus compter sur les financements publics. Elles se tournent ainsi vers des particuliers et entreprises dans le cadre du financement de tous types de projets d’intérêt général.

D’ailleurs, les organismes spécialisés dans la protection environnementale, comme Oxfam, choisissent d’intervenir en faveur des populations vulnérables. Selon eux, elles sont victimes du changement climatique, un phénomène initié par les plus riches, qui impacte les plus pauvres. Les populations riches doivent alors participer aux financements, afin que les pauvres s’adaptent aux dérèglements climatiques dans de meilleures conditions. Des dons s’imposent aussi pour venir en aide aux collectivités, afin qu’ils viennent à bout de leurs projets environnementaux, quel que soit le type. D’ailleurs, si cela vous intéresse, découvrez ici comment effectuer des dons mensuels et vous faire une idée sur le fonctionnement et les raisons pour lesquels il est important d’aider des organisations comme Oxfam.

D’autres organismes permettent de compenser son empreinte carbone, par exemple suite à un voyage en avion. Enfin, des associations humanitaires proposent des missions courtes ou longues pour s’engager physiquement dans des missions d’aide humanitaire, par exemple pour travailler bénévolement dans un camps de sauvegarde des éléphants au Cambodge. Il ne faut pas oublier que dans ce changement climatique dont l’homme est en grande partie responsable, les animaux sont aussi touchés.

Changer ses habitudes de consommation

Enfin, toute personne souhaitant veiller à la protection environnementale doit adopter des changements positifs sur leurs habitudes de consommation au quotidien.

Débrancher ses appareils électriques en veille et ses chargeurs

Vous pouvez facilement éviter le gaspillage en matière de consommation des appareils électriques en les débranchant lorsque vous ne les utilisez pas ou que vous quittez la maison par exemple. A l’année, vous pouvez économiser jusqu’à 7% de votre consommation électrique. C’est un geste très simple, bien pour l’environnement, et votre porte-monnaie.

Sachez que c’est aussi un excellent geste pour prévenir les incendies : la majorité des feux domestiques sont originaires d’un appareil en veille qui est resté branché, ou d’un chargeur qui reste branché en permanence sur une prise même lorsqu’il n’est pas utilisé (j’ai eu une formation par les pompiers, cette statistique m’avait marquée).

Utiliser le chauffage de manière raisonnable

En saison hivernale, essayez de limiter l’usage du chauffage en préférant porter des vêtements chauds et en vous couvrant avec un bon plaid (c’est le moment de vous emmitoufler dans votre pilou-pilou préféré !). Une température de 19/20° est en générale largement suffisante : au dessus vous pourriez avoir des difficultés à dormir.

Pour la petite histoire, dans mon précédent appartement mal isolé, je faisais très attention à ne pas dépasser 20° avec le chauffage au gaz. Les locataires suivants eux ont pris parti de le laisser allumé toute la journée et de chauffer « au ressenti » sans consulter de thermomètre. Résultat: au bout de quelques mois ils m’avaient contactée pour me demander comment je faisais pour gérer le chauffage, car GDF leur avaient prélevé 800€ de plus en fin d’année, montant de leur consommation supérieure par rapport à moi (leur prélèvement mensuel étant basé sur ma propre consommation des dernières années). Et on parle d’un tout petit appartement de 38m2, imaginez la différence sur une plus grande surface !

Eviter d’utiliser sa voiture pour diminuer son empreinte carbone

Pour limiter les émissions de CO2, il n’y a rien d’idéal que de miser sur les gestes éco-responsables, dont l’utilisation du vélo, la marche, les transports en commun et le covoiturage.

On le sait désormais, avoir un mode de vie sans voiture fait partie des 4 facteurs les plus importants pour limiter son empreinte carbone du quotidien. Si pour certains ne pas avoir de voiture n’est pas envisageable en raison de leur mode de vie, avouez que pour la plupart des citadins la voiture est complètement optionnelle.

Par exemple, en région parisienne nous avons la chance d’être très bien desservi par un réseau de transport en commun hyper développé (quand il marche bien 😛 ) , donc nous n’avons plus de voiture depuis 10ans et elle ne nous manque absolument pas. Il suffit de louer une voiture les jours où on en a vraiment besoin, mais au final me concernant sur toute une année ça se compte sur les doigts des mains.

Adopter des habitudes zéro déchet

Le mode de vie zéro déchet se résume en 5 points qu’on appelle souvent les 5 R du zéro déchet:

  • Refuser ce dont on n’a pas besoin comme les sacs en papier ou en plastique dans les magasins, ou les pailles dans les fast foods.
  • Réduire sa consommation en n’achetant que ce dont on a besoin pour ne pas gaspiller
  • Réutiliser en privilégiant les objets réutilisables, comme par exemple en achetant un tote bag à garder tout le temps sur soi pour remplacer les sacs plastiques. Evitez aussi au maximum les emballages jetables à usage unique et préférez acheter en vrac dans vos propres contenants.
  • Recycler en triant ses déchets ou en donnant une seconde vie à ses affaires (comme par exemple en pratiquant l’upcycling)
  • Rendre : au sens composter, car la traduction anglaise n’est pas aussi parlante en français

Ces points sont listés par ordre d’importance et d’impact sur l’empreinte carbone : le geste le plus simple (refuser) est finalement le plus important au quotidien.

Concernant la beauté, au lieu d’utiliser des produits de beauté à base d’ingrédients non dégradables dans la nature, privilégiez les cosmétiques Slow Cosmétique ou avec des certifications qui vérifient la biodégradabilité des ingrédients (comme NATRUE) et introduisez pourquoi pas des produits solides afin de limiter les emballages. De plus en plus de marques se lancent sur le secteur des cosmétiques solides comme les shampooings solides Lamazuna, et on trouve désormais du shampoing, du savon pour le corps et le visage, des déodorants, des dentifrices, des hydratants et scrubs, tout ça au format solide. Si ça vous intéresse, j’avais fait une revue complète ici des shampooings Lamazuna, car ce sont pour moi mes shampoings solides préférés en terme de douceur et de senteur sur le marché Slow Cosmétique actuel.

Parrainer un arbre

Enfin, dernière action que je vous propose pour protéger l’environnement : l’idée consiste à privilégier la reforestation pour sauver la planète. L’adoption d’un arbre est une option qui peut paraître bizarroïde, mais qui est bénéfique pour l’écologie sur le long terme. Effectivement, gagnant de l’ampleur depuis plusieurs années, la déforestation concerne environ 15 millions d’hectares de forêts par an. Favorisée par de nouvelles plateformes accessibles à tous sur internet, cette nouvelle façon innovante pour lutter contre la déforestation permet à tout un chacun de participer à la revalorisation des arbres. Pour ce faire, il suffit de visiter des sites qui le proposent et de s’y procurer un arbre pour un montant environnant les 15 Euros, plus ou moins. Puis, l’équipe se chargera de la plantation tout en prenant soin de la plante à la place de l’acheteur. Sans doute, l’arbre adopté jouera un rôle important sur la réduction de l’empreinte carbone pendant de nombreuses années.

Et vous, quelles sont vos méthodes pour agir pour la planète ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.