Perte de cheveux ? Tout ce qu’on ne vous dit pas

Perdre ses cheveux peut être particulièrement difficile, surtout pour les femmes. Mais il existe des moyens d’y faire face, et nous allons voir dans cet article ce qui est efficace et ce qui ne l’est pas. Et oui, ici je vais vous dire les choses en transparence, même si ce n’est pas ce que vous avez envie de lire, ni ce que les grandes marques veulent parfois vous faire croire !

© Shutterstock - Comment utiliser l'huile d'argan sur ses cheveux?

Perdre ses cheveux en tant que femme, surtout si vous êtes jeune ou à un moment vulnérable de votre vie, peut affecter gravement votre confiance. La perte de cheveux, connue sous le nom médical d’alopécie*, est assez courante. On estime, par exemple, qu’environ 40 % des femmes âgées de 70 ans ou plus souffrent de calvitie féminine – le type le plus courant de perte de cheveux, qui serait héréditaire.

Quels sont les différents types de chute de cheveux ?

Il existe de nombreux types de chute de cheveux. Elle peut prendre la forme d’un « éclaircissement » via une perte de densité, ou impliquer une perte totale des cheveux. Elle peut être graduelle ou soudaine; locale ou générale ; et elle peut toucher les personnes âgées comme les jeunes.

La perte de cheveux peut être d’origine génétique, ou résulter d’un stress extrême, d’une affection médicale ou d’un traitement. Dans la plupart des cas, sachez que la patience sera votre meilleure arme, et dans les cas médicaux, seul l’avis d’un médecin et potentiellement un traitement médical pourra vous aider. Je sais que ce n’est pas forcément ce que vous avez envie de lire, mais parfois, c’est inutile de dépenser votre argent dans des traitements miracles cosmétiques qui ne pourront pas fonctionner dans votre cas médical.

Perte de cheveux et COVID : mythe ou réalité ?

Ces derniers mois, on a beaucoup entendu parler du covid et de la perte de cheveux qu’il peut générer en effet secondaire. En réalité, ce n’est pas la maladie en elle-même qui fait perdre des cheveux, mais le fait d’avoir de la fièvre importante pendant plusieurs jours. On pourrait avoir la même chute de cheveux avec n’importe quelle autre maladie du moment qu’elle provoque de la fièvre très importante. 

Quand le corps subit une telle fièvre, il a tendance à focaliser son énergie sur la sauvegarde des organes vitaux, d’où le fait que les cheveux sont un peu mis de côté, et cela peut générer des pertes plus ou moins importantes dans les jours et semaines suivants la période de fièvre. Dans ce cas-là, il n’y a rien à faire à part attendre que ça repousse ! Le corps étant guéri de la fièvre, il va reprendre son activité normale. Éventuellement, je peux vous conseiller des quelques produits pour accélérer la pousse, nous parlerons de mes préférés plus bas dans l’article 🙂 , mais ce n’est pas indispensable.

Quelles sont les autres causes médicales de la perte de cheveux ?

La perte de cheveux est également un effet secondaire bien connu de la chimiothérapie. 

Il est également fréquent que les femmes perdent plus de cheveux que d’habitude jusqu’à trois mois après l’accouchement. Encore une fois, on est dans un cas très spécifique lié aux modifications hormonales de la grossesse et de l’accouchement…

Enfin, dans les cas de pelades, l’alopécie est aussi une cause médicale, dont l’origine est parfois plus difficile à déceler.

Quel est le meilleur produit anti-chute de cheveux pour femme ou pour homme ?

Si vous cherchez un traitement efficace et scientifiquement prouvé contre une chute de cheveux d’origine médicale, alors je ne peux que vous conseiller de demander conseil à un médecin généraliste ou à un dermatologue. Lui seul pourra vous proposer de commencer un traitement ou un médicament contre l’alopécie, et honnêtement, les solutions cosmétiques ne fonctionneront pas sur vous. Gardez donc votre argent au lieu d’acheter toutes les astuces de grand-mère, et faites confiance au corps médical 😉 .

Par exemple, un traitement éprouvé de la calvitie féminine est une lotion capillaire contenant du minoxidil. Après l’avoir utilisée, de nombreuses femmes constatent des améliorations, notamment un ralentissement ou un arrêt complet de la calvitie, ainsi que des cheveux plus épais, mais encore une fois il s’agit d’un médicament qui nécessite un diagnostic médical et une ordonnance.

Comment traiter une chute de cheveux naturellement avec des cosmétiques ou compléments alimentaires ?

Si vous n’êtes pas dans un cadre médical, et que vous souhaitez essayer des produits pour booster la pousse et limiter la perte de densité, je vais vous proposer quelques produits. Je préfère être honnête avec vous : l’efficacité est somme toute relative… et se verra parfois au bout de plusieurs mois d’utilisation, ou pas.

La première étape avant de se lancer dans des tests est de vérifier qu’il s’agit bien d’une chute et non d’une casse de cheveu. Brossez-vous les cheveux, et regardez si la quantité de cheveux est anormale. Vous pouvez perdre jusqu’à une petite poignée (une centaine de cheveu) par jour à certaines saisons. Si vous avez l’impression d’en perdre beaucoup, regardez si les cheveux tombés ont un bulbe : si oui, c’est vraiment une perte, sinon c’est de la casse.

Maintenant que vous avez bien confirmé qu’il s’agissait d’une perte de cheveux, je vous propose de voir ensemble quelques options cosmétiques. Sachez également qu’avoir un mode de vie sain et une alimentation équilibrée riche en fruits et légumes sera votre premier geste beauté pour les cheveux.

DLAB complexe de pousse : mon complément alimentaire favori pour faire pousser les cheveux plus vite et mieux

J’en ai déjà parlé dans la section bien-être du blog: depuis plusieurs années je consomme régulièrement des compléments alimentaires de chez DLAB, et en particulier leurs compléments pour les cheveux. J’en ai par exemple fait une belle cure l’année où j’ai réussi à atteindre mon objectif de pousse à mi-cuisse. Oui, vous avez bien lu ! C’est pourquoi je trouve que sur moi, cela fonctionne, sinon mes cheveux stagnent généralement au niveau « classic length », c’est à dire sous les fesses. Quand je les consomme, je note aussi que j’ai plus de « baby hair » sur les tempes, c’est pourquoi j’ai vraiment l’impression que ça fonctionne sur moi.

J’ai une préférence pour le combo « booster de pousse » + « absolu de kératine » car je trouve que ça adresse globalement toutes mes problématiques : boost de pousse + cheveux plus forts.

D’ailleurs, j’ai même fini par demander un code promo à la marque que vous pouvez utiliser également: bénéficiez de -10% sur vos achats sans condition ni limite de temps avec le code CHOKOMAG10.

L’huile de ricin et l’huile de moutarde: des huiles qui font pousser les cheveux ?

Je sais que l’huile de ricin et de moutarde sont particulièrement cotées chez les green addict, et que beaucoup recommandent de se faire des frictions et des massages du cuir chevelu avec ces huiles. Evidemment, j’ai essayé aussi, mais je ne suis pas personnellement convaincue que ça marche vraiment… ou du moins ce n’est pas ultra visible.

Sur les cils et les sourcils, j’ai bien noté quelques différences quand on applique tous les soirs de l’huile de ricin, ou lorsqu’on utilise des mascara bio qui en contiennent. Mais sur les cheveux, à part me graisser les racines car ce sont des huiles très riches, et que j’ai le cheveu très fin et peu poreux, j’avoue que je ne m’y retrouve pas trop niveau bienfaits.

Les shampoings fortifiants type Yves Rocher, Luxeol, Christophe Robin…

Il existe de nombreux shampoings fortifiants pour le cuir chevelu : j’utilise personnellement celui de Christophe Robin à la sauge. Clairement, à l’application, on sent qu’il y a un effet booster de la circulation sanguine, et probablement que cet effet est bénéfique. Cependant, je dois reconnaitre que je ne suis pas sûre et personnellement convaincue de l’efficacité.

Par contre, d’autres marques comme la gamme DERCOS de Vichy sont plus spécialisée dans l’antichute car leurs produits anti chute sont enrichis en aminexil. L’aminexil est une molécule de référence en capillaire, brevetée en matière de lutte contre la chute des cheveux. Elle est relativement similaire au minoxidil (sans pour autant la remplacer), et intervient au niveau des fibres de collagène. D’après Vichy, les premiers résultats apparaissent au bout de 45 jours de traitement, avec une baisse de 72% des phénomènes de chute. Pour le coup, vous pouvez davantage faire confiance aux produits ayant des études scientifiques et des ingrédients actifs prouvés par la science.

Les masques LED à lumière rouge pour favoriser la pousse ?

Il y a quelques mois, j’ai aussi découvert qu’il existait des sortes de casques à LED pour le cuir chevelu. Comme ils sont hors de prix, beaucoup de personnes se sont tournées vers les masques visages souples, plus accessibles en prix, et qu’on peut détourner sur le cuir chevelu.

Honnêtement, je ne sais pas si ça fonctionne. Autant pour le visage, on a beaucoup de recul et on sait que les LED rouges sont apaisantes et anti-âge. Autant pour le cuir chevelu, on a beaucoup moins de données… Disons que si vous avez déjà un masque à la maison, ou si vous voulez en acheter un pour votre visage, pourquoi pas le détourner pour votre cuir chevelu, mais je ne vous conseille pas forcément d’en acheter un spécialement pour ça.

J’espère que cet article vous aidera dans vos choix et vous aura appris des choses. Si vous avez encore des questions, n’hésitez pas à les poser en commentaire !

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.