Premier enfant : les Françaises tardent à devenir maman

Notez cet article

Les Françaises ont en moyenne leur premier enfant à 28 ans, soit 4 ans plus tard qu’à la fin des années 60, d’après une étude de l’Insee.

Depuis le milieux des années 1970, l’âge de pouponner n’a cessé de s’élever pour atteindre 28,1 en 2010, dernière année de référence. Il s’agit d’une progression très importante puisque l’âge du premier enfant était situé à 24,2 ans en 1967.

Pourquoi prendre son temps avant de devenir maman? L’insee associe l’âge du premier enfant avec le niveau d’étude de la mère, de plus en plus conséquent, conjugué à sa volonté de stabiliser sa vie professionnelle avant bébé, mais pas seulement. En effet, les Françaises souhaitent également profiter de leur vie à deux plus longtemps.

Si la tendance à se faire désirer avant de vouloir enfanter est nationale, les disparités territoriales n’en sont pas moins flagrantes. L’âge du premier enfant varie en fonction du niveau d’étude de la mère, ce qui se traduit par des naissances plus tardives dans le Sud de la France et en IIe-de-France, où les femmes sont plus diplômées.

Cet écart est particulièrement marqué en IIe-de-France où les Françaises attendront un an de plus avant de s’extasier face aux gazouillis de leur nouveau né. A l’inverse, une femme du Nord ou d’Outre-mer connaîtra les joies de la maternité deux ans avant la moyenne nationale.

En plus de nous informer sur l’âge moyen du premier enfant en France, cette étude révèle l’âge de la mère au moment d’attendre les suivants. Ainsi, le deuxième enfant voit en moyenne le jour autour du trentième printemps de sa maman, à 30,5 ans avant d’être rejoint par son cadet, à 32,4 ans. On estime alors l’âge d’une mère française à 30 ans.

L’étude nous apprend également que l’hexagone se situe dans la moyenne européenne, située à 27,9 ans quand il s’agit de l’âge du premier enfant. Les Roumaines, Bulgares et Baltes montrent plus d’empressement que nous au moment de devenir mère pour la première fois, avec une moyenne de 26 ans. Au contraire, nos voisines italiennes et espagnoles attendent patiemment leurs 30 ans avant de se faire appeler maman.

Que pensez-vous de cette étude? Traduit-elle selon vous fidèlement l’évolution de la société française en révélant également ses disparités? Vous sentez-vous concernée par les raisons invoquées au moment de patienter?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4 commentaires sur “Premier enfant : les Françaises tardent à devenir maman”