Skyfall : les James Bond Girls soufflent leur 50ème bougie

Notez cet article

Retour sur 50 ans de glamour et de séduction à l’occasion de la sortie du prochain James Bond, Skyfall, dans nos salles à partir du vendredi 26 octobre 2012.

Le nouvel opus des aventures de notre agent secret préféré, Daniel Craig, arrive sur nos écrans et nous prouve encore une fois que James Bond sait s’entourer. Après 50 ans, 23 films et 6 incarnations du célèbre agent 007 différents, on remarque une seule constante de choc et de charme : les James Bond Girls.

Leur sex-appeal n’a d’égal que leur casting, réunissant les actrices les plus en vogue de leur époque, telles qu’Ursula Andress, Jane Seymour, Carole Bouquet, Sophie Marceau, Teri Hatcher, Halle Berry ou encore Eva Green. Icônes naïves ou femmes fatales, elles ont tour à tour symbolisé l’image de la femme et son évolution au fil des années en ne perdant rien de leur glamour, même après leur 50 ans passés. 

Ce tableaux de chasse, à faire pâlir les Adonis les plus convoités de cette planète, s’enrichit aujourd’hui de Bérénice Marlohe, dernière partenaire de l’agent 007, qui n’a rien à envier à ses aînées. En effet, le réalisateur britannique Sam Mendes, également à l’origine d’American Beauty, ne tarit pas d’éloges à propos de la dernière James Bond girl en date : « Si j’avais pu inventer une James Bond girl, ç’aurait été Bérénice ! Je voulais trouver quelqu’un qui possède tous les attributs classiques d’une James Bond girl : voluptueuse, sexy, hyper féminine, mystérieuse ; une femme accomplie et non une jeune fille. Bérénice est à moitié cambodgienne et à moitié française. Elle incarne ce mystère. De surcroît, c’est une actrice fantastique. »

La première de cette longue lignée d’égéries sexy n’est autre qu’Ursula Andress, dans « James Bond contre Dr No », en 1962 aux côtés de Sean Connery, donnant naissance au mythe des James Bond Girls.

A l’occasion des 50 ans de ces icônes, vous pouvez retracer leur histoire à travers des photos, vidéos et même prendre la mesure du symbole de l’évolution de la condition féminine qu’elles ont pu représenter, comme témoins du statut de la femme de leur époque à travers une analyse pointue.

Sans oublier une autre femme d’exception, Adèle, qui s’est glissée dans le dernier volet de l’agent secret de sa majesté en tant qu’interprète de la chanson du film « Let the Skyfall ». Sa voix suave et envoûtante s’accorde parfaitement avec la gravité de ton voulue dans ce dernier opus. Nul doute que la jeune chanteuse britannique contribuera au succès du digne héritier de ce demi-siècle de légende et de volupté.

A n’en pas douter, les James Bond Girls se suivent et ne se ressemblent pas et leur mythe ne prend pas une ride. Quelle est votre James Bond Girl préférée? Avez-vous hâte de découvrir les nouvelles aventures de l’agent 007?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires sur “Skyfall : les James Bond Girls soufflent leur 50ème bougie”