Le centre hospitalier vétérinaire de Reims : un espoir pour tous les animaux

Le centre hospitalier vétérinaire de Reims : un espoir pour tous les animaux
4 (80%) 1 vote

Samedi dernier, la chaine TF1 a diffusé un magnifique reportage sur le centre hospitalier vétérinaire de Pommery (CHV Pommery), à Reims, au coeur de la Champagne-Ardenne. Vous pouvez revoir ce reportage intitulé “Bienvenue à l’hôpital des animaux” à cette adresse.

Le centre hospitalier vétérinaire de Pommery est le plus grand hôpital pour animaux de l’est de la France. Ce centre hospitalier vétérinaire fonctionne de la même manière qu’un hôpital pour humains: avec un service d’urgence 24h/24 toujours prêt à intervenir, des salles d’opération, des salles d’imagerie pour les radios et échographies, et bien sûr de nombreuses salles de consultations. Sa particularité est qu’il dispose également de spécialistes pour les NAC ( nouveaux animaux de compagnie) tels que lapins, cochons d’inde, rongeurs, et reptiles.

 chv avis centre hospitalier vétérinaire de reims pommery

Nous aussi, nous avons recueilli le témoignage de Charlottine, joueuse fidèle du jeu de cuisine Thé ou Chocolat, qui a fait le déplacement jusque Reims l’an dernier pour hospitaliser son Cavalier King Charles au CHV.

Charlottine, peux-tu nous présenter le petit rescapé opéré au centre hospitalier vétérinaire de Reims?

Le petit rescapé s’appelle Casper, c’est un Cavalier King Charles de forte constitution pour sa race (il vient d’un élevage sûr). Il vient d’avoir 5 ans et a été opéré l’an dernier au CHV.

Et de quoi souffrait-il?

Il souffrait d’une hernie discale touchant les pattes arrières, menaçant de le paralyser voire pire. Il ne tenait presque plus sur ses pattes arrières, perdait l’équilibre et osait à peine bouger.
Jusqu’à cet été là, à part des abcès réguliers à ses pattes avants et moins de dynamisme (en même temps c’est gros dormeur), et un peu de surpoids, il n’avait montré aucun problème. Les symptômes sont apparus suite à un accident domestique : un simple faux mouvement en voulant monter sur le canapé, il est parti en courant et en poussant un cri de douleur.

Tu avais déjà consulté d’autres vétérinaires avant de te rendre au CHV de Reims?

Le lendemain de son accident, nous sommes allés dès l’ouverture chez notre vétérinaire habituel, il était absent mais avait une remplaçante, qui s’est contentée de regarder l’abcès sur sa patte avant et n’a pas regardé les pattes arrières qui se paralysaient.

Le lendemain, comme il n’allait pas mieux et n’osait plus bouger (il n’avait pas fait ses besoins depuis son accident), nous avons appelé un autre vétérinaire qui nous a reçu à l’ouverture de son cabinet, et là, le diagnostique est tombé: paralysie avec une minime chance pour que ça aille mieux, ou pire. Il nous a fait une lettre pour la clinique vétérinaire Pommery, et on a foncé.

Comment s’est passé son séjour au centre hospitalier de Reims?

Il y est arrivé vers 11h, après 2h de trajet, et ils ont fait un IRM pour déterminer son état. En fin d’après midi, ils l’opéraient suite au diagnostique “hernie discale”. Chaque jour on appelait en fin de journée pour savoir si ça allait mieux, mais dès le 1er jour, on savait qu’il était sauvé, et pour le reste, il fallait attendre de voir l’évolution, mais il pouvait de nouveau tenir sur ses pattes arrières! On l’a récupéré au bout de 6 jours.

La rééducation s’est bien passée?

Au début, on devait l’aider pour les besoins, on le tenait avec une serviette au niveau du ventre en positionnant correctement ses pattes arrières, mais dès le 1er jour, il a réussit à se trainer jusqu’à la cuisine (un bon signe), il a mis moins d’un mois pour tenir à nouveau sur ses pattes, trop pressé de faire des bêtises avec son petit frère, un Cavalier King Charles aussi. Il tient maintenant sur ses pattes arrières mais reste un peu raide quand il descend une marche, et il a perdu son surpoids, grâce à un régime ne le privant pas trop.

 

Donc tu ne regrettes absolument pas cette opération?
Au contraire, Casper a retrouvé une seconde jeunesse, même si c’est un gros dormeur, il est plus vif et refait le foufou, il court de nouveau, il est plus dynamique qu’avant, ce qui nous a fait dire qu’il avait déjà quelque chose avant l’accident du canapé. Et si c’était à refaire, je le referais sans hésiter. Chaque jour, c’est du bonheur en plus, que l’on a faillit ne jamais connaitre.

Tu souhaites rajouter quelque chose?

Merci au vétérinaire qui a sauvé mon Casper et qui maintenant le suit régulièrement, et grand merci à l’équipe du centre hospitalier vétérinaire Pommery et toutes celles qui sauvent des Casper tous les jours!

Et aux idiots qui trouvent inutile de faire opérer un animal, sachez que quand on prend la responsabilité d’un être humain même un animal, on se doit de les soigner, car ils nous aiment sans conditions et sans compter. Et aussi n’hésitez pas à voir un autre vétérinaire, si vous ne voyez pas de résultat, c’est comme les humains, souvent il faut un 2e avis.

témoignage CHV centre hospitalier vétérinaire de reims pommery
Casper et son frère

Merci à Charlottine pour son témoignage qui prouve une fois de plus l’expérience et la compétence des équipes vétérinaires de la clinique de Pommery.
Et pour conclure par un mot de Charlottine: Bravo Pommery. Pleins de bisoux de Casper et Donny.

13 commentaires sur “Le centre hospitalier vétérinaire de Reims : un espoir pour tous les animaux”

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.