Quelle est la meilleure crème solaire minérale bio sans nanoparticules ?

Vous avez besoin d’acheter une nouvelle crème solaire ? Vous hésitez entre une crème solaire avec filtres chimiques ou une crème solaire bio ? Dans cet article, je vous aide à choisir la meilleure crème solaire minérale bio sans nanoparticules ! Je réponds à toutes les questions que vous vous posez au sujet des crèmes solaires vegan : indice SPF, UVB, composition, octocrylène, dioxyde de titane, oxyde de zinc… Lait, crème, ou huile solaire… Je vous donne aussi mon avis sur plusieurs produits de beauté que j’ai testés. Vous saurez comment choisir la protection solaire pour vous préserver des rayons du soleil… 

Quelle est la meilleure protection solaire ?

Pour se préserver des rayons du soleil, on pense tout de suite aux crèmes solaires. Nous allons d’ailleurs voir en détail ces produits de beauté dans cet article, mais avant d’entrer dans le vif du sujet, je vous propose un petit rappel.

L’idéal pour se protéger du soleil serait de prendre soin de respecter les consignes suivantes : 

  • Ne pas s’exposer aux heures les plus chaudes (entre 12h et 16h) ;
  • Porter un chapeau ou une casquette pour couvrir sa tête ;
  • Se baigner avec des vêtements anti-UV qui bloquent les UVA et UVB.

Avant de s’exposer longuement au soleil, il est aussi intéressant de préparer sa peau, surtout pour les peaux claires ou les personnes allergiques au soleil et sujettes à la lucite estivale, en consommant des compléments alimentaires qui vont booster la production de mélanine.   

Quelles sont les crèmes solaires minérales ?

Il existe 2 catégories de crèmes solaires sur le marché actuel :

  • les crèmes solaires minérales : dont la filtration est réalisée uniquement à base de filtres minéraux.
  • les crèmes solaires conventionnelles : dont la filtration est réalisée par des filtres chimiques avec souvent l’ajout de filtres minéraux en complément pour une meilleure protection.

Pour reconnaître une crème solaire minérale, vous pouvez vous fier à plusieurs critères : 

  • Le label BIO : grâce au label (ecocert, cosmos…), vous vous assurez de choisir un soin dont la formule contient au moins 95% d’ingrédients d’origine naturelle, et au minimum 10% de l’ensemble des ingrédients sont issus de l’agriculture biologique.
  • La composition : dioxyde de titane et oxyde de zinc sont les deux filtres UV minéraux qui vous protègent du soleil. Ils sont repérables dans la liste des ingrédients sous les noms de titanium dioxide et de zinc oxide. La présence de nanoparticules est obligatoirement indiquée dans la liste INCI sous le nom “nano”

En combinant ces deux repères, vous vous assurez d’avoir une protection solaire naturelle avec un filtre minéral et sans nanoparticule

Quelle crème solaire écologique ?

Qu’est-ce qu’une crème solaire écologique ? La première réponse qui nous vient à l’esprit est qu’une crème écologique est une formule protectrice pour la peau qui contient des filtres ayant un impact limité sur l’environnement. Vous avez sûrement déjà entendu parler du sujet de l’impact des filtres solaires sur l’environnement. Les filtres solaires sont souvent décriés car lorsque nous nous baignons, les résidus polluent les océans. Une étude avait aussi montré un potentiel impact sur les récifs coralliens, ainsi que la faune et la flore marines. Je vous en avais d’ailleurs parlé ici. Cependant, ces informations sont pour le moment à prendre avec des pincettes car pour qu’une étude soit valide elle doit être reproductible. Pour le moment, la communauté scientifique penche plutôt pour le fait que ce soit le réchauffement climatique et la pollution des gros cargos pétroliers qui impactent davantage les coraux et les océans, plutôt que la simple crème solaire des touristes qui se baignent en bord de plage.

De plus, le sujet des crèmes solaires écologiques est très compliqué, car beaucoup de marques font du green washing en faisant le raccourci “crème solaire bio = crème solaire écologique”. En pratique, ce n’est pas forcément le cas, il y a des filtres chimiques qui ne sont pas water-solubles (= qui ne se mélangent pas à l’eau), et au contraire il y a aussi des filtres minéraux qui peuvent rester en couche au dessus de l’eau et pourraient avoir les mêmes effets de blocage des UV (je mets du conditionnel, car l’expérience qui avait été menée était en laboratoire dans un bocal).

Il faut aussi mesurer l’impact écologique de ce cosmétique au niveau global : a-t-il nécessité beaucoup de transport avant d’être vendu ? Est-ce que les matières premières sont locales ? Quel est l’impact de la production des matières premières sur l’environnement ? Est-ce que le tube est recyclé ou recyclable ?

Quelle est la crème solaire la plus naturelle ?

Comme vous avez pu le voir pour la question sur l’écologie, il est difficile de répondre à ce type de question “green” car il n’y a pas de définition universelle pour le terme “naturel”.

Souvent, les personnes qui veulent une crème solaire naturelle sont à la recherche de filtres solaires plus doux, moins irritants, car il est vrai que certains filtres chimiques peuvent être plus irritants. C’est donc souvent le choix des peaux sensibles, et des femmes enceintes ou allaitantes.

La protection solaire la plus naturelle est celle dont la composition possède des filtres UV naturels, non chimiques et sans nanoparticule. Il s’agit des crèmes solaires minérales bio, dont la formule contient au moins 95% d’ingrédients d’origine naturelle.

Si vous voulez aller plus loin dans la naturalité, optez pour une crème solaire vegan sans ingrédient d’origine animale tel que cire d’abeille ou protéine de soie..

Par contre, il faut savoir que les UVA sont souvent moins bien filtrés par les crèmes solaires minérales. C’est une information très importante pour les personnes ayant des problèmes de santé comme une allergie ou une intolérance au soleil, car ce sont justement les UVA dont il faut se protéger dans ce cas.

Comment choisir sa crème solaire bio ?

Quelles sont les crèmes solaires sans Octocrylène ?

Courant 2021, il y a eu ce que nous avons appelé dans le monde cosmétique : l’octocrylène gate. Si vous vous posez la question de choisir une crème sans octocrylène, c’est que vous avez sûrement entendu parler de cette étude parlant d’un potentiel risque cancérigène lié à la dégradation de ce composant chimique.

Sauf que si vous suivez les bonnes personnes sur instagram (aka Cyrille Laurent, Bonnie Garner, Démaquillages, CosmeticsAnatomy, UrsusGeekus etc…), vous avez dû voir que cette étude a été fortement remise en cause

D’abord, il ne s’agit que d’une seule étude, et la première de ce genre : pour qu’une hypothèse scientifique soit validée, elle doit être reproductible et donc une seule étude ne peut pas faire foi.

Ensuite, cette étude a été financée par un grand groupe cosmétique, qui quelques mois plus tard a lancé un nouveau produit sur le marché : une crème solaire avec un nouveau type de filtre qui par le plus grand des hasard est justement sans octocrylène

On ne peut pas dire qu’il y a conflit d’intérêt car la Recherche en France est grandement financée par des acteurs privés (et heureusement car sinon les aides de l’État sont maigres et la recherche n’avancerait pas aussi vite avec juste ça). Par contre, personnellement je prends du recul sur cette étude car les conditions pour obtenir cette transformation de l’octocrylène en ingrédient cancérogène ont été fortement poussées par rapport à un usage normal. C’est comme si vous laissiez traîner votre crème sur la plage en plein soleil pendant 15 jours afin de bien lui faire subir des chocs de température importants, puis vous continuez de l’utiliser pendant un an et bien au-delà de la date de péremption après ouverture. En réalité, si vous utilisez un écran solaire sur la plage et que vous appliquez les bonnes quantités avec la bonne fréquence de réapplication, alors votre tube devrait largement être vidé totalement en 15 jours de vacances. Et je parle pour un usage d’une seule personne : si vous partagez votre solaire avec votre compagnon/compagne ou vos enfants, alors cela devrait se vider d’autant plus vite !

Néanmoins, l’octocrylène est reconnu comme un filtre solaire potentiellement irritant : pas de panique si vous le tolérez bien (c’est mon cas), mais sur certaines peaux très fragiles il peut provoquer des irritations, et si c’est votre cas, il faudra choisir une crème sans ce filtre. L’octocrylène étant un filtre chimique, si vous ne voulez pas vous embêter à analyser les compositions, optez pour une crème solaire minérale pour être sûr de ne pas en trouver dedans.

Quelle est la meilleure marque de crème solaire minérale?

Plusieurs critères entrent en compte pour définir la meilleure marque de crème solaire. D’après l’avis de La Petite Gaby, le top 3 des crèmes minérales est le suivant :

  • Numéro 1 : crème solaire visage Patyka indice SPF 50+, parfaite pour les peaux plutôt grasses et teintées, résistante à l’eau.
  • Numéro 2 : Acorelle spray enfants SPF 50+ recommandée pour toute la famille avec son format adapté de 150ml.
  • Numéro 3 ex aequo : Bioderma Photoderm Minéral SPF 50+ en spray, particulièrement adaptée pour tout le corps et aux personnes souffrant d’allergies aux filtres chimiques et au parfum. Et la crème solaire anti âge indice SPF 30 de Madara, idéale pour le visage.

Elle a fait les tests d’application des produits sur sa peau, et elle possède un phénotype 4. De plus, ses tatouages sont aussi un bon indicateur pour le crash test des résidus et marques blanches sur le corps. Les prix sont aussi indiqués dans sa vidéo. 

Je ne les ai pas testées personnellement, mais j’ai trouvé intéressant de vous partager cette info car Gaby a vraiment crash-testé de nombreuses marques pour sa vidéo. Elle a testé des crèmes pour enfant et bébé. De plus, il y en a pour tous les prix. C’est intéressant si vous cherchez une crème pour toute la famille. De mon côté, je vais vous donner mon avis sur les différents produits que j’ai testés sur mon corps et mon visage, et qui ne sont pas forcément dans sa vidéo.

Quelles sont les meilleures crèmes solaires bio ?

Si la recherche d’une protection solaire minérale et bio est importante pour vous, alors je vais partager mon avis sur les marques que j’ai pu tester sur mon corps et mon visage. A noter qu’il existe aujourd’hui énormément de marques d’écrans anti-UV bio telles que Acorelle, EQ, Paï, Suntribe… et forcément, je n’ai pas pu tester la totalité sur mon corps. Je viendrais donc éditer cet article si j’ai l’occasion d’en tester de nouvelles.

Mon avis sur les crèmes solaires Laboratoires de Biarritz

En début d’année, j’ai reçu tout un panel de crème, spray et lait solaires Laboratoires de Biarritz à tester. Je vous prépare même un article pour vous parler de leur soin autobronzant bio qui est vraiment super. La marque propose une gamme étendue de soins solaires : crème, lait et stick…  Laboratoire de Biarritz est connu pour ses actifs exclusifs à base d’alga : 

  • alga marris ;
  • alga gorria ;
  • alga sendatu ;
  • alga paisium, etc.

La taille du contenant varie en fonction du type de soin solaire. Les produits sont faits pour le visage et le corps, et sont adaptés pour bébé, enfant, et toute la famille. Et le tout, sans parfum, sans conservateur et hypoallergénique

Ma maman a aussi participé à ce test, et nous sommes toutes les deux ravies l’efficacité des crèmes solaires des Laboratoires de Biarritz à l’alga maris. Elles s’appliquent facilement et uniformément, et surtout elles protègent bien. Elles sont formulées avec de l’huile de coco et de l’huile de tournesol. Le filtre minéral utilisé est le dioxyde de titane.

Je n’ai pas eu l’occasion de les confronter à une situation extrême comme un soleil tropical, donc je ne saurais pas vous dire si elles conviennent pour une lucite estivale… En général je déclenche la mienne dans ce genre d’exposition extrême au soleil, si ma crème solaire n’est pas suffisamment protectrice niveau rayons UVA. Et cela même en prenant le soin de choisir un indice élevé. 

Le seul point négatif du soin Laboratoires de Biarritz est que sur peau mate elles ont un effet blanchissant. Un ami ayant la peau plus foncée que nous l’a testée, et effectivement sur lui c’était vraiment très visible… Par contre, si vous avez la peau claire ou pas trop mate, ça passe, sauf le stick solaire blanc qui pour le coup est VRAIMENT blanc, mais c’est probablement pour ça qu’il est efficace.

J’ai aussi reçu la crème solaire teintée Laboratoire de Biarritz pour le visage. Elle existe aussi en format stick. La teinte la plus claire était assez claire pour ma carnation : c’est rare donc ça mérite d’être mentionné 😉 . Elle permet de protéger son visage du soleil, tout en ayant une couvrance moyenne niveau pigmentation. La formule contient de l’alga gorria, l’algue rouge. Et les écrans minéraux utilisés sont l’oxyde de zinc et le dioxyde de titane.

Néanmoins, c’est plutôt un produit à utiliser en soin solaire quotidien à faible niveau d’exposition au soleil. En effet, comme c’est une crème teintée, on ne peut pas mettre une grosse quantité sous peine d’avoir un effet “cakey” sur la peau. Donc lorsque j’applique une quantité “normale pour un produit teinté”, je ne suis pas sûre d’avoir une protection à SPF50, c’est probablement plus faible en vrai.

Mon avis négatif sur la crème solaire solide Comme Avant

La marque Comme Avant m’a fait parvenir sa crème solaire solide cet été afin que je puisse la tester. Le stick est à l’huile de moringa. J’en avais entendu beaucoup parler par des influenceuses et sur des blogs green. Je ne vais pas vous le cacher : pour moi c’est vraiment une déception

Déjà, côté packaging, je ne savais pas de quel côté ouvrir le tube, et j’ai compris bien après qu’il fallait “pousser” le stick par le dessous en appuyant sur le carton. Le produit se présente comme un gros cylindre, une sorte de stick, qui ressemble à du beurre de karité, sauf que quand je l’ai reçu, il était collé des deux côtés, probablement car il avait un peu fondu dans son packaging et c’est ce qui m’a induite en erreur sur son utilisation. Il reste des résidus de produits sur les 2 “fonds” du stick, en temps normal il est collé dans la partie la plus profonde afin de le faire sortir petit à petit.

Ensuite, niveau application, je ne suis pas fan non plus. J’applique le produit en le frottant contre ma peau directement. Déjà, je me suis fait la remarque que si on est dans un environnement poussiéreux comme à la plage ou dehors, on risque aussi de mettre des poussières sur le produit et j’ai l’impression que cela va faire gommage en même temps que j’applique cela.

En plus, quand je frotte sur ma peau, j’ai le produit qui s’effrite et qui s’étale très difficilement. Par endroit j’ai un gros morceau de karité, et juste à côté des petits grains. Même en prenant mon temps pour bien étaler le produit, j’ai l’impression que le filtre solaire n’est pas uniformément réparti sur mon corps. Je crois que la photo ci-dessous parle d’elle-même : il faut vraiment frotter pour bien répartir. Mon compagnon n’a pas du tout aimé car sur les poils cela fait très mal, la texture du karité accrochant d’autant plus sur sa peau.

Enfin, on est sur un indice SPF25, donc clairement une protection très faible, suffisante pour un solaire de ville quotidien, mais je trouve trop faible pour une exposition prolongée (randonnée, vacances, plage, balade dehors plusieurs heures…). Vu la texture épaisse, j’ai du mal à en appliquer beaucoup, or on sait que les tests de SPF sont faits avec des quantités définies de solaires, et je pense qu’avec ce genre de texture solide, on applique beaucoup moins de produits qu’il n’en faudrait, donc j’ai l’impression que la protection est plus faible en réalité que celle annoncée.

Pour toutes ces raisons, pour moi c’est un véritable flop. Je n’ai vraiment pas vu l’intérêt de ce produit sur moi, et pourtant j’étais contente de pouvoir le tester. Si vous aussi vous l’avez essayé, je serais curieuse d’avoir votre avis en commentaire, surtout si vous l’avez bien aimé! Il a pourtant l’air de cartonner et de plaire, alors j’aimerais bien avoir l’avis d’une autre personne pour savoir ce qui change par rapport à mon expérience 🙂 …

Le gel solaire UVBIO transparent : vraiment invisible ?

J’avais reçu dans une biotyfull box en 2020 un tube de gel solaire indice SPF 30 de la marque UVBIO. C’est un gel solaire bio, certifié ecocert. Il est indiqué que ce soin est résistant à l’eau. Le filtre minéral utilisé est le dioxyde de titane. Il est composé de différents extraits d’huile pour s’adapter à tous les types de peaux

Ce soin solaire indiquait être une texture gel avec un rendu transparent… Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir en sortie de tube une crème tout ce qu’il y a de plus classique et surtout blanche !

J’avais espéré avoir un vrai gel adapté à ma peau grasse en solaire quotidien pour l’été. Et finalement, dès l’application, je vois à la texture que c’est beaucoup trop gras pour moi. Dommage ! Difficile de vous en parler davantage, car pour ma part je ne l’ai pas utilisé, c’est mon compagnon qui l’utilise car il a la peau sèche, et moins exigeante que la mienne…

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.