Les ingrédients que j’évite dans mes cosmétiques #1 : le silicone!


Les ingrédients que j’évite dans mes cosmétiques #1 : le silicone!
2.4 (48%) 5 votes

Depuis les débuts du blog, je mets un point d’honneur à toujours vous écrire dans le texte la composition complète des produits de beauté que je vous présente, et j’adore faire mon mini commentaire sur la composition et le choix des ingrédients. Souvent, je râle contre certains produits (les silicones sont très souvent dans ma ligne de mire ^^), et pourtant je continue d’acheter mes produits dans tous les circuits de distributions, et pas à 100% du bio. Cet article était donc nécessaire pour clarifier la situation et vous expliquer mes choix!

collection soins beauté

Ingrédient ennemi public n°1 : les silicones

On les reconnait avec leurs terminaisons en -one, -ane, ou encore -thiconol dans les compositions INCI. Parmi-eux, le dimethicone, probablement un des silicones les plus utilisés, le cyclopentasiloxane, le diméthiconol, le cyclomethicone, l’amodiméthicone

Alors certes, les silicones sont des molécules inertes, inoffensives pour la santé, et à ma connaissance ils ne provoquent pas de réactions allergiques. Du coup, pourquoi je les déteste autant à chaque article cheveu ou soin de la peau?

Des silicones, j’en ai utilisés pendant plus de 20ans sur mes cheveux, et 10ans sur mon visage, donc forcément, je les connais bien, et j’ai vu une énorme différence à partir du moment où je les ai arrêtés 🙂 … En fait le silicone est utilisé pour gainer, cacher les défauts, et donner un effet lisse qu’il s’agisse de la peau ou des écailles du cheveu.

Ce sont souvent des silicones qui se cachent derrière les promesses marketing type « lisser immédiatement la peau pour un effet peau parfaite », « combler immédiatement les rides », « lisser parfaitement le cheveu avec un effet anti-frisotti », « avoir un effet brillance miroir et réparer les pointes fourchues »… Cela pourrait sembler être un ingrédient magique, mais il en résulte qu’il est très occlusif et s’accumule parfois au fil des utilisations.

Des bons silicones et des mauvais silicones?

Certains silicones (comme le dimethicone, un des plus utilisés) sont très lourds et pas hydrosolubles (= ils ne partent pas en un seul lavage). D’autres silicones sont dits volatiles (cyclopentasiloxane par exemple) ou encore « dernière génération » : ils sont plus légers, ne s’accumulent pas et partent avec un simple lavage.

nuits des merveilles voile de douceur atelier des delices

Honnêtement, je n’ai pas pris la peine d’apprendre la liste des silicones lourds et des volatiles… Ils sont tellement nombreux avec tellement de déclinaisons, que j’ai préféré simplement arrêter totalement leur utilisation pour mes cheveux et les limiter énormément dans mes soins visage.

Du coup, de mon point de vue, hors de question de parler de « bons silicones » et de « mauvais silicones », je préfère tous les considérer d’un air suspicieux et les éviter 🙂 ! La « santé » de ma peau et de mes cheveux est en jeu, donc je préfère ne prendre aucun risque!

Une peau et des cheveux sans silicone?

Pour mes cheveux, je vous racontais mon expérience sans silicone dans un précédent article. Pour résumer, ils poussent plus vite et en meilleure santé, sont plus légers et regraissent moins vite 🙂 . Jamais je ne reviendrais en arrière et chaque jour conforte ce choix, même s’il faut parfois patienter très longtemps avant de voir les premiers résultats, et trouver les produits adaptés à ma vraie nature de cheveux (car oui du coup en créant une pellicule de silicones, ceux-ci camouflent un peu la vraie nature des cheveux 😛 ). Par contre, côté démêlage, j’avoue que j’utilise quand même des quats et polyquarternium (certains les appellent les remplaçants des silicones pour leur action similaire) car vu ma longueur sans eux je ne m’en sors pas 😛 … D’expérience, je trouve quand même les quats beaucoup moins occlusifs que les silicones (mes soins continuent de passer et mon cuir chevelu étouffe moins), et je n’en ai pas dans toute ma routine cheveux, je limite les quantités quand même 🙂 .

Quant aux soins visage, j’ai utilisé pendant des années des soins avec silicones et du fond de teint ultra couvrant très occlusif (vous savez les fonds de teint spéciaux pour couvrir de gros défaut, alors que je n’avais rien à part 3 boutons se battant en duel… quand j’y repense, je me dis qu’on s’alarme et qu’on focalise sur trois fois rien très souvent… ). Autant le dire de suite: ma peau n’a jamais eu aussi peu d’imperfections depuis que j’ai arrêté le silicone dans mes soins visage!

soins beauté etat pur

Alors oui, il m’arrive encore d’utiliser des bb crèmes qui en contiennent pas mal, mais du fait d’avoir des soins sans silicone (et surtout un bon sérum hydratant pour ma peau mixte déshydratée) a considérablement amélioré la qualité de ma peau!

Bref, autant pour mes cheveux je suis hyper stricte (en même temps, si un test avec silicones se passe mal, j’en ai pour des mois de « désintoxication » et de période de transition…)  autant pour ma peau, tout est question d’équilibre. C’est pourquoi il m’arrive parfois (je devrais dire plutôt exceptionnellement) de tester des soins avec silicone si j’ai confiance en la marque (le dernier test en date était il y a un an avec ma routine Esthederm, vous voyez à quel point c’est rare 🙂 ), et c’est aussi pourquoi je teste fonds de teints, anti-cernes et bb crèmes de toutes les marques que j’ai envie de tester.

beurre-cacao-lca

Comme je l’ai dit plus haut, pour ma peau, tout est question d’équilibre: si j’utilise des silicones dans mon maquillage, alors je prends soin de bien nettoyer ma peau matin et soir avec un démaquillant suivi d’un gel nettoyant, et je n’oublie pas de faire un bon gommage une fois par semaine.

Ceci dit, je vous avouerais que dernièrement ma routine teint est de plus en plus souvent 100% sans silicone 🙂 … Même si j’adore toujours autant le rendu (et surtout la protection solaire) de mes bb crèmes, j’utilise depuis plusieurs semaines très régulièrement le fond de teint liquide Lavera et son cousin en version compacte. Billet revue complète prévu bientôt 😉 .

Et l’écologie dans tout ça?

Il ne faut pas se leurrer, comme beaucoup d’ingrédients synthétiques, le silicone a une empreinte écologique lourde lors de sa fabrication, et il s’élimine difficilement une fois relâché dans la nature car non biodégradable (quand votre lait pour le corps part dans l’eau de votre prochaine douche par exemple). Utiliser des produits siliconés c’est donc participer à la pollution de la planète. Je sais que c’est un concept qui peut paraitre très abstrait pour certaines, et difficile à prendre en compte au quotidien, mais je pense sincèrement que si tout le monde y met du sien et diminue (sans forcément ne plus en utiliser du tout) sa consommation de produits polluants, on pourrait avoir de grands résultats! Cela passe par exemple par des gestes simples comme le remplacement de son shampooing hyper-siliconé par un shampooing sans silicone (quitte à garder un après-shampooing avec silicone si vraiment on tient à sa couche de plastique sur la kératine, mais au moins le cuir chevelu n’en aura plus et cela diminuera votre consommation de silicone globale 😀 ) . Bref, un petit effort pour chacun, mais un grand pas pour l’écologie!

 

Pour résumer ce looooong article explicatif, OUI j’évite les silicones, non seulement pour limiter mon empreinte écologique, mais aussi pour avoir une plus jolie peau et des cheveux sains. Pour les cheveux, c’est tellement long à les avoir aux fesses que je suis un peu une parano du silicone dans mes soins cheveux et n’en utilise JAMAIS, par contre pour le visage et le corps, je m’autorise quelques exceptions, en gardant un équilibre global 🙂 (de toutes façons, si ma peau estime qu’il y a trop de silicones dans ma routine, elle me le fait savoir de suite en pointant quelques boutons!). Ainsi, je ne me sens pas contrainte et je me fais plaisir cosmétiquement (surtout qu’être blogueuse beauté engendre des tonnes de tentations ^^). Et contrairement à ce qu’on pourrait croire, je n’ai jamais eu une empreinte écologique pour les silicones aussi faible que depuis que je blogue assidument! Mine de rien,  tester et approuver des produits naturels m’a fait changer d’une routine 100% supermarché étant ado à une routine que j’estime à 80% naturelle aujourd’hui 🙂 !


A propos de Coralie

Beauty addict qui rêve d'avoir les cheveux de Raiponce et ne sort jamais sans vernis à ongles. Amoureuse depuis toujours des licornes, Barbie, Pullip, et de l'univers Kawaii. Aussi créatrice du blog Thé ou Chocolat, rédactrice principale sur ChokoMag, et Docteur en informatique et statistiques.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 commentaires sur “Les ingrédients que j’évite dans mes cosmétiques #1 : le silicone!

  • Beauté de Porcelaine

    « Autant pour mes cheveux je suis hyper stricte (…) autant pour ma peau, tout est question d’équilibre.  »
    > je fonctionne absolument comme toi (cheveux sans aucun silicones, soins autant que possible sans silicones mais utilisation de BB crèmes), ça me rassure de lire ça car j’ai très souvent droit à des leçons de morale en ce qui concerne ma consommation « hybride » lol.

    Là où j’ai remarqué une différence incroyable en m’exonérant du silicone, c’est surtout sur mes cheveux : je crois que je ne reviendrai plus jamais en arrière ! Eux qui étaient toujours gras, fins, plats… Et bien tout est arrangé désormais ! 🙂

  • lipspicntrips

    Coucou Coralie,

    Je pense qu’il faudrait nuancer quelque chose car tu dis que le silicone n’est pas ‘allergisant » mais c’est pas tout à fait vrai car le silicone bouche les pores de la peau et est oclusif comme tu l’as très bien dit, la peau et les cheveux étouffent et donc, certaine peaux risquent de faire des boutons pour se défendre ( ce que tu as aussi dit dans ton cas) mais du coup au début de ton article on a l’impression qu’en fait le silicone ne pose aucun soucis d’un point de vu dermato.
    Il serait dommage qu’une personne s’arrête de lire ton article à ce moment là en se disant que le silicone en fait ça ne fait rien de mal^^.

    J’ajouterai également que le fait de passer d’une routine avec silicone à sans silicone est un passage difficile qui donne l’impression que le cheveux regraisse plus vite, est moins beau, mais c’est juste une question d’adaptation 🙂 (pour celles qui voudraient se lancer ^^).

    En tout cas très bon article 🙂

    Gros bisous !

    • Coralie Auteur du billet

      Justement c’est ce que je dis après 🙂 en théorie, il est inoffensif, mais en pratique, toutes les peaux ne le supportent pas 😉

      Merci pour les compliments en tout cas!!!! 🙂 j’avais passé beaucoup de temps à préparer cet article, alors je suis très contente qu’il plaise!

  • Vesper L.

    intéressant ton article ! je regarde aussi de plus en plus les compo ! pour les cheveux, j’en suis revenue, je n’ai pas l’impression que ça fait plus de mal que ça à mes cheveux, pour avoir testé… mais je reviens néanmoins à une routine plus light 🙂 côté soin, je n’aime pas ça, ma peau non plus, elle étouffe !

    • Coralie Auteur du billet

      Pour les cheveux, ma maman est comme toi, elle continue d’en utiliser, mais petit à petit j’arrive à la faire passer sur des ammoniums quaternaires plus légers 🙂 , et elle retrouve une texture de cheveux plus facile à coiffer et plus souple.

      Côté soin, je suis impressionnée par le nombre de personnes qui finalement ne supportent pas non plus les silicones! C’est fou qu’ils soient encore autant utilisés vu le nombre de personnes qui commencent à les arrêter…

  • Odile

    Bonjour Coralie,
    Article très instructif, adepte des produits bio (aussi bien pour les produits de soin, du corps que pour faire le ménage), je vais m’empresser dès ce soir de vérifier que mon gel douche et que shampoing.
    Pour la crème de jour de grande marque, qui très malheureusement n’est pas bio, je vais également bien lire la composition; Le choix devient cornélien…
    En tout cas, tout à fait d’accord avec toi, ce sont tous les petits gestes du quotidien, qui font la différence, quelques gouttes d’eau dans la mer, mais au final on a des océans.
    A très bientôt